Monday, 24 June 2024

La première journée chargée du président Hollande

Francoise Legarde By Francoise Legarde | May 07, 2012 | France

Pas de repos pour François Hollande. Sitôt élu, le vainqueur du second tour va consacrer sa journée de lundi à la formation de son gouvernement et aux relations avec les dirigeants étrangers.

Après une journée marathon qui l'aura amené de Tulle à la place parisienne de la Bastille, François Hollande est rentré se reposer chez lui, dans le XVe arrondissement, à plus de 2 heures du matin. Arrivé à son immeuble, dans le quartier Beaugrenelle, le président élu n'a pas échappé au rituel du serrage de mains et est allé saluer des badauds et des policiers stationnés près de son domicile.

Mais la nuit devait être courte pour le nouveau président. Contrairement à Nicolas Sarkozy en 2007, François Hollande  ne prendra pas quelques jours de repos avant la passation de pouvoir, prévue la semaine prochaine. Car le nouveau chef d'État doit dès ce lundi se préparer à une nouvelle bataille qui s'annonce rude: les législatives. L'UMP réunira dès 15 heures son bureau politique pour préparer ce que le parti perdant nomme déjà «le troisième tour». Selon certaines rumeurs, Nicolas Sarkozy pourrait président lui-même cette réunion. François Hollande sera lui présent à son QG pour débuter la formation de son gouvernement.

Le président élu doit en effet désigner son premier ministre, qui sera chargé de mener la bataille des législatives. Eu égard au score assez serré du second tour, François Hollande devrait éviter de nommer une personnalité trop clivante. Le nom de Jean-Marc Ayrault, député-maire de Nantes, revient avec insistance ces derniers jours, au détriment de la patronne du PS, Martine Aubry. Le vainqueur du second tour devra également composer avec les partis alliés. Europe Ecologie Les Verts, qui avait appelé à voter Hollande au second tour, tient ce lundi un Conseil fédéral pour discuter de sa participation au gouvernement.

Un autre chantier attend lundi François Hollande: les relations avec les chefs d'Etat étrangers, afin de faire avancer son projet de replacer l'idée de croissance au coeur de l'Union européenne. Le président élu a déjà eu dimanche au téléphone la chancelière allemande Angela Merkel, qu'il devrait rencontrer en Allemagne sitôt la passation de pouvoir terminée, et le président américain Barack Obama, qu'il rencontrera le 18 et 19 mai au sommet du G8 à Camp David et le 20 et 21 mai lors du sommet de l'Otan à Chicago.

François Hollande a également reçu les félicitations du premier ministre britannique David Cameron, de la présidente brésilienne Dilma Rousseff, du Vénézuélien Hugo Chavez, et du premier ministre belge Elio Di Rupo, qui était présent à Tulle. Lundi, le président élu va également échanger par téléphone avec le premier ministre espagnol Mariano Rajoy. Le président péruvien Ollanta Humala a également fait savoir qu'il souhaitait rencontrer François Hollande lundi. Il fait en effet aujourd'hui une escale à Paris.

La journée de mardi devrait être tout aussi chargée pour François Hollande. La veille de son élection, il avait laissé entendre qu'il ne serait pas présent aux commémorations du 8 mai à Paris. «Je pourrais être partout en France», confiait-il. Selon Ouest-France, qui cite plusieurs sources concordantes, François Holland pourrait se rendre à Cherbourg pour rendre hommage aux victimes de l'attentat de Karachi, qui avait tué 14 personnes dont 11 Français il y a maintenant dix ans. Mais selon d'autres rumeurs, Nicolas Sarkozy devrait demander à son successeur de l'accompagner sur les Champs Elysées pour les cérémonies du 8 mai. Une demande difficile à refuser.

 


Related News

This website uses cookies to help us give you the best experience when you visit our website. By continuing to use this website, you consent to our use of these cookies. Read More Accept